échos du front hédoniste

10 avril 2004

Jésus qui ?

classement : culture; auteur : Max à 16h21

Un article court, car le sujet est vaste.

Il s’agit simplement de marteler une évidence largement méconnue :

Il n’y a pas la moindre trace historique de l’existence de Jésus Christ.

J’ai longtemps pensé, comme beaucoup d’athées, qu’il y avait probablement bien eu dans la Palestine romaine du premier siècle un agitateur politico-religieux sur la vie duquel on a ensuite brodé et construit le dogme. Il y a peu de temps que j’ai pris conscience du silence absolu de l’histoire sur ce point. On parle ici d’histoire au sens moderne et rigoureux, et non d’exégèse théologique : rien… Mais alors, rien du tout.

Si l’on considère que ces péripéties sont postérieures de 70 ou 80 ans à la "Guerre des Gaules", lorsqu’on apprend comment l’administration romaine rendait compte à Rome d’évènements assez mineurs…

Quand, six siècles plus tard, Mahomet se mettra en tête de faire prophète à son tour, il prendra au moins la peine de naître avant et de laisser quelques traces, parfois sanglantes.

Si vous n’êtes pas convaincu, faîtes votre propre enquête, vous ne seriez pas le premier bredouille.

Pour démarrer :

L’énigme Jesus

Le gros mensonge de la Bible


Commentaires

  1. Il y a 48 H une tres bonne emission de D. Gelinet (sur FI 2000 ans d’histoire) ,
    disait exactement le contraire .
    Un historien developpait une brillante analyse des circonstances de sa condamnation
    a mort par Pilate avec le soutien des autorités juives de l’époque.
    Comme toujours au cours de l’histoire, ce sont les prises de position de nature
    a déstabiliser l’ordre social établi qui lui valure sa mise a mort.
    Cette mécanique de la destruction des opposants a l’ordre établi est toujours trés contemporaine.

    Commentaire par F S le 11 avril 2004 à 13h01
  2. “Jésus est un grand homme.” Spinoza.

    En ce qui concerne le christianisme, je voudrais dire que c’est une religion de gens bien arrogants, parce qu’il sont les seuls sur cette terre à avoir osé pousser si loin l’identification des aspirations humaines au divin; cette religion est l’une des plus intrinsèquement intolérante, selon ses principes mêmes, parce que son prophète environ= Dieu.

    En ce qui concerne une brève généalogie des morales théistes :

    1) Moise : 10 commandements.
    2) Jésus : un principe : le respect de soi et de l’autre; une pratique : le partage. un idéal : le don de soi.
    3) Mahomet : 5 piliers.

    Ces morales ont eu recours à la transcendance divine pour justifier leurs préceptes.

    Pour découvrir rationnellement la justification transcendantale du droit, il va falloir attendre que l’empirisme anglo-saxon et les lumières françaises trouve en KANT le génie synthétique suffisamment puissant……Critique de la Raison Pure, Critique de la Raison Pratique. De son côté, Montesquieu écririvit l’Esprit des lois.

    Enfin, la dernière fois que j’ai pu voir l’énergie idéal du christ en réalité, elle s’appelait Martin Luther King.

    Evidemment, il faut que le pouvoir arriviste s’en mèle toujours.

    Commentaire par stroumph le 11 avril 2004 à 19h31

Commentez cet article

Les champs d'identité sont facultatifs; il est plus classieux de signer.

Pour nous protéger des "spammers" (courriels de pub intempestifs), ce site masque les emails. Vous pouvez ajouter, pour être plus tranquille, un préfixe trompeur.
Exemple : niklapub-prénom.nom@bidule.fr


(si vous souhaitez être joint)

(si vous avez un site web)


Encore un truc antispam : tapez dans le champ "clé" suivant, les trois lettres "efh".

  

SQL : 23 requêtes || CPU : 0.018s || motorisé par WordPress