échos du front hédoniste

24 février 2004

sondage sur l’éjaculation féminine

classement : mœurs, société; auteur : Max à 19h04

Il ne s’agit pas d’établir si, oui ou non, il y a éjaculation féminine.

Je tiens la chose pour acquise pour l’avoir rencontrée très tôt, même s’il m’a fallu attendre jusqu’à récemment pour pouvoir la qualifier et la documenter. Le tabou est en train de tomber.

On trouve maintenant sur le net beaucoup d’information sur le sujet. Par exemple chez les libertins canadiens (il y a une vidéo en bas de page); sur le site de l’actrice X Ovidie (très looké); sur ce site français qui montre un schéma; lui-même repris sur The-clitoris.com, le site de référence sur le sujet, multilingue, mais l’article sur l’éjaculation est en anglais, hyper-complet. Allez y faire un tour si vous voulez plus d’info sur le sujet.

Un résumé succinct pour donner les éléments minima pour le sondage :

Certaines femmes peuvent, plus ou moins fréquemment, connaître une forme d’orgasme qui s’accompagne d’une éjaculation. Celle-ci est liée au fameux point G, le coussinet légèrement rugueux qui se trouve sur la face avant du vagin. Elle est due à la présence dans cette zone de glandes particulières, qui sont la version féminine de la prostate. Le liquide expulsé n’est pas de l’urine, il est transparent ou légèrement laiteux, jamais jaune. Les quantités peuvent être très faibles ou franchement impressionnantes, même si on a tendance à exagérer (cf. Imamura dans De l’eau tiède sous un pont rouge). Il n’est pas lubrifiant, au contraire, comme l’eau.

Un certain nombre de femmes, par ignorance de son existence, retiennent ce plaisir en confondant la sensation annonciatrice avec un besoin de pisser, ce qui est normalement impossible à ce moment, se privant ainsi d’un orgasme particulier et intense. Il se pourrait même que cette rétention favorise l’apparition de cystites. Enfin, il semble que l’éjaculation soit plus fréquente après la trentaine. Ce n’est pas très surprenant puisqu’il est courant qu’il faille atteindre cet age pour de débarrasser des multiples entraves à l’épanouissement sexuel.

La proportion des femmes concernées reste très incertaine. Les facteurs sociologiques - intégration des tabous sur la femme et sur la sexualité - ou physiologiques - développement différent de ces glandes periurétrales - sont difficiles à démêler.

Donc, sondage.

Répondez, faites répondre, c’est anonyme!

Il est d’un ridicule confinant à l’absurde de lancer un tel sondage sur un site encore confidentiel? On s’en fout! Ça va booster l’audience!

Il y a deux sondages, en fait, un pour les filles et l’autre pour les partenaires de filles (héhé).

Le piège hétéro-normatif n’est que partiellement évité puisqu’on ne peut voter, dans chaque sondage, qu’une fois par utilisateur et par navigateur.

P.S.: Il est arrivé que certains lecteurs cliquent sur le bouton “voter”, sans avoir sélectionné de réponse. Le vote est alors “blanc”, comptabilisé dans le total mais n’apparaît pas dans les pourcentages. Pour éviter cette anomalie, les votes blancs ont été supprimés et la première réponse est sélectionnée par défaut. Attention à faire votre choix avant de voter.

les filles: vous éjaculez...
  •  depuis toujours
  •  avant 25 ans (pour la première fois)
  •  entre 25 et 35 ans (pour la première fois)
  •  après 35 ans (pour la première fois)
  •  pas encore (quel que soit votre âge)
  •  non, définitivement, pas moi
  •  je découvre, je ne sais pas, je vais voir...
  •  pour ça, il faudrait que les amants assurent plus!
  •  c'est bidon, ça n'existe pas, c'est une légende
  • Resultats
les partenaires: de votre expérience personnelle, les femmes qui éjaculent sont...
  •  jamais vu.
  •  une sur quatre ou moins.
  •  entre un quart et la moitié.
  •  les trois quarts.
  •  potentiellement toutes.
  •  première nouvelle! aucune idée.
  •  je m'en fous!
  •  c'est bidon, ça n'existe pas, c'est une légende.
  • Resultats


Commentaires

  1. bonjour,

    j’ai depuis 8 ans le plaisir d’être marié à une femme qui, entre autres qualités, ”éjacule” lorsque nous faisons l’amour.

    or, ces temps-ci, le sujet semble à la mode et on lit souvent n’importe quoi à ce sujet.

    Même si nous en profitons sans nous soucier de sa provenance, je me permet de vous donner quelques infos “vécues”, d’une valeur statistique certes discutable (une seule “sondée”… ¦-)

    - le liquide n’est pas blanchâtre, mais transparent et fluide comme de l’eau. Bien différent de l’urine, il peut cependant parfois en être un peu mélangé. Il devient alors à peine moins inodore.

    - le clitoris est peu concerné en externe, c’est bien la pénétration et l’appui des doigts à l’intérieur du vagin, en particulier sous le clitoris, qui déclenche l’éjaculation.

    - la quantité de liquide projeté (souvent jusqu’à 50 cm) est en général de 20 cl.

    - cette forme de plaisir est bien distincte de l’orgasme clitoridien que ma femme recherche toujours après mon éjaculation. En général, son éjaculation marque la fin des préliminaires.

    par ailleurs, j’aimerai bien savoir si toutes les femmes peuvent atteindre cette extase …mais là ma femme n’est plus du tout d’accord !

    cordialement,

    pierre

    Commentaire par pierre le 12 aout 2004 à 3h34
  2. Bonjour, j’ai 27 ans et je suis moi-même une femme qui éjacule depuis environ 4 mois.
    J’écris ici parce que je lis pleins de trucs souvent faux sur le phénomène de l’éjaculation féminine.
    Pierre ci-haut a démystifié pas mal de mythes, mais j’aimerais ajouter que je n’ai pas d’orgasme au moment de l’éjaculation.
    J’éprouve une vague de plaisir quelques secondes avant, mais pas d’orgasme. De plus, je peux éjaculer par puissants jets plusieurs fois
    d’affilée des quantités impressionnantes, allant jusqu’à environ 450 ml de liquide clair, inodore. Je n’ai jamais eu d’orgasme
    vaginal par pénétration ni éjaculé de cette facon. J’ai des orgasmes vaginals seulement lorsque mon clitoris est stimulé lui aussi,
    et cela n’a rien à voir avec l’éjaculation qui me procure des sensations très différentes.

    Je crois que les femmes sont très complexes et différentes dans leur anatomie et que chacune a sa petite histoire là-dessus.
    Je souhaite a toutes les femmes de vivre l’expérience de l’éjaculation féminine!

    Julie

    Commentaire par Julie le 27 décembre 2004 à 20h05
  3. Je dois avouer que votre site m’a éclairé fortement. Ma nouvelle partenaire et je dis nouvelle parce que nous sommes ensemble depuis seulement 7 mois, a la facilité d’éjaculer. Pour moi c’est la 4ieme fois de ma vie que je rencontre des femmes qui éjaculent, même si longtemps j’ai pensé que cela pouvait-être de l’urine, et après avoir lu sur le site anglophone que vous mentionnez plus haut, il me semble correct d’admettre que le jet peut-être mélangé de tous genres de liquides, incluant de l’urine.

    Ma joie est de constater que je ne suis pas le seul à m’être demandé si c’était de l’urine, et je me sens beaucoup plus confiant et serein de savoir que je fais jouir ma blonde en réussissant à toucher son point G, du moins c’est la conclusion qui revient sur plusieurs site. Si une femme éjacule fortement, cela peut-être car son point G est atteint non ? Ma blonde me dit que par sa propre expérience je touche son point G avec mes doigts car ell se touche comme cela depuis plusieurs années et elle en a beaucoup de plair. Comme Pierre expliquait un peu plus haut, ma relation avec ma blonde est tout à fait parreil. Le mëme genre d’orgasmes, et lee même quantité de liquide qui sort d’elle. Plus encore la seconde demoiselle qui nous expliquait ce à quoi ressemblait ses propres expériences, sont tout à fait parreil à ce que ma blonde me dit ressentir. Fini les tabous de toutes sortes, et bravo à toutes ces femmes qui n’ont pas peur de laisser aller au maximum leurs sexualité et sensualité.

    Michel

    Commentaire par Mike Lacombe le 13 janvier 2005 à 21h39
  4. Bonsoir à tous…

    Pour moi le phénoméne de l’éjaculation féminine n’est pas tres tres vieux (1 an et demi environ) J’ai 27 ans. Je dois dire que ce terme d’éjaculation féminine ne me convient guere, ça fait genre, on fait un truc comme un homme, alors que ça n’est pas pareil.
    Pour ma part, pas de stimulation du point G obligatoire, mon secret (hum ou celui de mon compagnon) c’est le clitoris. Un frottement prolongé de celui ci ainsi que de mes lévres déclenchent maintenant de puissantes réactions.
    Plus le temps passe plus j’arrive à me laisser aller à cet intense plaisir. Il y a quelques temps, le liquide dégoulinait de mon sexe, maintenant il en jait en des jets puissants et répétés. En effet ce n’est pas le meme genre d’ orgasme que celui lors des pénétrations.
    En effet, le liquide est clair et fluide comme de l’eau et non blanchatre pour ma part.
    Je pense que la quantité émise dépends de plusieurs facteurs: l’intensité de la stimulation, le moment du cycle hormonal et la capacité physiologique de la personne.
    Je souhaite moi aussi que le fait qu’on parle de plus en plus de cette manifestation du plaisir féminin arrive débloquer bien des femmes. En effet, la premiere fois, j(ai cru moi aussi avoir uriné, et il m’a fallu du temps et tout la tendresse et la douceur de mon homme pour que j’arrive à laisser à nouveau mon corps manifester ainsi son plaisir. Dépasser le blocage et la peur fut difficille mais c’est un plaisir qui en vaut la peine.

    sandra

    Commentaire par sandra le 11 aout 2005 à 2h22
  5. Bonjour à tous,
    j’ai lu la plus part de vos commentaires et je voulais dire que c’est pas facile de rencontrer une femme qui éjacule. Pour ma part j’en ai eu juste que 2 dans jusu’a maintenant et j’ai 39 ans. Mais j’ai adoré ca, c’est un moment extraordinaire, indescriptible et très impressionnant à voir et surtout à se délecter. Moi j’adorais ca, attendre la bouche ouvert qu’elle arrive à son extreme et qu’elle éjacule, trop cool. Une des 2 filles que j’ai eu, pouvait remplir un verre complet de 5dl. et plus je la stimulait et plus ca réserve de liquide augmentait. la 1er fois qu’elle m’a dit, tu sais je suis une femme fontaine, je lui ai dit ahhh, j’ai jamais eu de fille comme ca et j’ai jamais vu. Elle m’a dit alors tu verra c’est impressionnant pour la 1ere fois surtout que ca fait un moment que j’ia eu personne. quand le moment est arrivé, j’ai été litéralement noyer, des jets très fort sortait comme si elle allait jamais s’arréter, une vrai douche, c’était très peu odorant pour ainsi dire rien et transparant, mais au gout c’est un peu proche de l’urine en moins fort je trouve, disons qu’elle avait fait la réserve alors c’était peut-etre à cause de cela, car les fois suivant ca n’avait très peu de gout, un peu férigineux, mais c’est normal vu la composition. enfin voilà c’est merveilleux d’avoir une fille comme ca, j’espère en rencontrer un jour encore une.

    Fabian

    Commentaire par fabian le 12 janvier 2008 à 20h29
  6. Me voilà bien rassurée de voir autant de témoignages !
    Pour ma part, les “inondations” interviennent à tous les moments. D’abord, par stimulation clitoridienne et puis il y a 2 ans j’ai rencontré un homme avec qui j’ai découvert l’orgasme vaginal. (j’ai 33 ans).
    Longtemps complexée par ce phénomène, j’ai tout fait pour me retenir mais il faut croire que mes partenaires étaient des dieux… Et à mon grand étonnement, ils n’ont jamais été dégoûtés. Le souci c’est qu’ils savaient si j’avais réellement joui. Non que je sois une simulatrice, mais il arrivait parfois que j’aie un orgasme, pas explosive je l’accorde, sans pour autant avoir éjaculé. Gros dilemne !!
    Ca a quand même un côté qui n’est pas pratique : les draps, la canapé ou tout autre endroit sont trempés.

    Alex

    Commentaire par Alex le 17 février 2008 à 17h39
  7. Bonjour, je suis considérée comme bisexuelle et j’ai vécu avec une amoureuse qui était comme moi “femme fontaine” ( je n’apprécie guère l’appellation ” éjaculation féminine ” non plus ). Nous devions effectivement sécher le matelas à chaque fois que nous vivions une étreinte. Pour moi, c’était au moment de l’orgasme que j’inondais tout, mais elle pouvait, elle, nous inonder plusieurs fois avant de jouir. Je pense, sans trop m’avancer, qu’elle était plus clitoridienne que moi, qui suis à la fois clitoridienne et vaginale. Je pense que toutes les femmes sont différentes, ça c’est sûr ! Dans le milieu lesbien, il est dit que toutes les femmes sont potentiellement des femmes fontaines, et je le pense aussi, même si je ne fais partie du milieu gay, ou très peu. Salut !

    Commentaire par zhy-yi le 25 février 2008 à 16h57
  8. Bonjour,
    Moi le gros soucis c’est que j’ai connu une fille qui en avait honte a peine je l’effleurais qu’elle mouillait déjà!Etant très doué de ma langue j’ai commencé à lui faire un cuni et à partir du moment où elle a senti venir elle a pris ma tete et m’a fait comprendre d’arrété respectueux des désir et de ce que voulait cette fille j’ai arrêté et là elle m’a expliqué qu’elle était une femme fontaine et qu’elle en avait honte! Désirant connaitre ce qu’était une femme fontaine j’ai commencé à la rassuré de tte les manières et ça n’a pas marché elle était trop frustré et pour ne pas arranger les choses comme je suis antillais, elle était frustré de la taille de mon sex qui n’est pas si gros que ça je trouve!
    Enfin depuis je n’ai plus rencontrer de femmes fontaine et j’en suis triste! alors mon message serait :N’ayez pas peur de nous faire tou partager!!!

    Commentaire par arnolin le 31 mai 2008 à 13h06
  9. J’ai assez lu et je peux dire que la plupart de femmes, pour ne pas dire toutes, sont capables “d’éjaculer” (jusqu’à trouver le terme qui convient le plus). Puisque tout se passe dans la tête, il suffit donc d’y penser et d’y croire que tu peux le faire et ça y….

    Commentaire par Jkas le 18 février 2009 à 5h45
  10. dc

    Commentaire par saki le 27 décembre 2009 à 16h32

Commentez cet article

Les champs d'identité sont facultatifs; il est plus classieux de signer.

Pour nous protéger des "spammers" (courriels de pub intempestifs), ce site masque les emails. Vous pouvez ajouter, pour être plus tranquille, un préfixe trompeur.
Exemple : niklapub-prénom.nom@bidule.fr


(si vous souhaitez être joint)

(si vous avez un site web)


Encore un truc antispam : tapez dans le champ "clé" suivant, les trois lettres "efh".

  

SQL : 33 requêtes || CPU : 0.047s || motorisé par WordPress