échos du front hédoniste

2 février 2004

article fondateur

classement : politique, efh; auteur : Max à 4h10

Le front hédoniste n’existe pas, vive le front hédoniste!

Ni dieu ni maître, bien sur, mais du plaisir, de la culture et de l’humour.

Un besoin permanent d’expression sur les sujets politiques et éthiques m’a conduit à ouvrir ce site. C’est un weblog, abréviation blog. Différentes tentatives de traduction non convaincantes circulent sur le net. Disons cyber-chronique (cyberkro, cyb’kro, krocib’). Pour le fonctionnement pratique, voir l’article efh mode d’emploi. A la différence d’un forum, une autre forme de communication sur le net, seuls les rédacteurs autorisés peuvent poster de nouveaux articles. Pour le moment, je suis le seul. Mais rien n’empêche les volontaires de proposer des textes dans le même esprit.
Quel esprit?

Hédoniste:
Le choix de ce mot se réfère au travail de Michel Onfray. Celui-ci s’est attaché à donner à ce terme un sens plus large et plus positif que celui qui lui est généralement associé. Sa définition correspond parfaitement avec ma propre conception d’une position politique progressiste, libertaire et suffisamment subversive pour n’être pas superflue. Elle se distingue d’autres expressions parce qu’elle ne conteste pas seulement l’aspect social de la politique, mais aussi sa morale et ses valeurs profondes.

L’hédonisme de Michel Onfray prend sa source chez les antiques, Démocrite et Epicure. Il serpente autour des Lumières, Sade, Nietzsche… J’ajouterai volontiers Reiser. C’est le courant des vaincus de l’histoire. De longue date, la pensée dominante est Platonico-Judéo-Chrétienne.

  • Cette pensée est dualiste - l’âme est distincte du corps.
  • L’hédonisme est moniste - il n’y a pas lieu de faire de faire la distinction.
  • PJC est idéaliste - l’idée prévaut sur le réel et l’âme noble sur le corps vil.
  • H est matérialiste - la matière, au sens large, et le réel, y compris l’inconnu, sont tout.
  • PJC est ascétique - il faut souffrir pour mériter d’accéder au paradis après la mort.
  • H recherche le bonheur et le bien-être dans cette vie qui est la seule.
  • Évidemment, PJC est déiste - au-dessus de l’homme il y a Dieu et pas d’homme sans Dieu.
  • H est athée - nul besoin de s’inventer un dieu pour affronter l’inconnu.
  • Accessoirement PJC est élitiste - un petit nombre d’élus dominent.
  • H est égalitaire et libertaire.
  • PJC est sexiste.
  • H est féministe.
  • Droite
  • Gauche
  • Cow-boys
  • Indiens

Bien que j’ai adopté sa définition de l’hédonisme pour identifier cette chronique, il est clair que Michel Onfray n’est en rien engagé par les insanités que je ne manquerais pas d’écrire ici. Il ne s’agit pas non plus de définir un nouveau dogme hédoniste et d’en devenir le clerc.

front:
Parce que les cow-boys continuent de massacrer les Indiens; Parce que la droite triomphante et décomplexée se décline dans une multitude de variantes et monopolise l’espace politique; Parce qu’après avoir béatifié le fondateur de l’Opus Dei fasciste, le pape intervient dans la vie politique française et européenne; Parce que l’intégrisme religieux est partout, y compris au pouvoir du plus puissant pays du monde; Parce que la gauche déconfite ne sait même plus ce qui la différencie de la droite; Parce que l’extrême gauche ne bande pas; Parce que le porno ne sait pas qu’il est politique.

Parce que tout ça, il faut bien faire front.

écho:


Écho parlant quand bruit on mène
Dessus rivière ou sur étang,
Qui beauté eut trop plus qu’humaine.

François Villon

°°°
Voila, finalement le titre dit tout. C’est pour ça que je l’ai choisi. On aurait aussi pu prendre :

chroniques du front hédoniste
chroniques hédonistes
cyber-chroniques hédonistes

Quoi d’autre?

Qu’on ne me reproche pas la maquette! Je sais bien que ces couleurs ont souvent été mal portées. Mais le rouge révolutionnaire et le foulard du POUM(*) me paraissent toujours pertinents. Je suis tombé dedans quand j’étais petit.

le rédac-chef,
Max Barel

(*) Si vous ne voyez pas le bandeau rouge et noir en haut de la page, c’est que votre navigateur n’est plus dans le coup!


Commentaires

  1. Vous faites allusion à Nietzsche en matière d’hédonisme. Ce n’est certes pas le propos majeur de votre article; mais s’il est vrai que sa philosophie réaffirme la primauté du corps (cf Le Gai savoir), c’est en matière de “vain-cus de l’histoire” une philosophie fort mal traitée et surintellectualisée. Votre “EFH” pourrait être l’occasion de certaines mises au point qui nous regardent certes, mais qui regarde surtout Nietzsche. A savoir:
    1) Que cette philosophie n’est pas fondamentalement un hédonisme, mais qu’elle relève du nihilisme.
    2) Que les diverses formes d’hédonisme sont dès lors pour une telle philosophie des alternatives au néant.
    3) Que la philosophie Nietzschéenne, si elle les traverse, n’en reste ni aux perspectives hédonistes, ni aux perspectives sceptiques, si probantes et pertinentes soient-elles.
    4) Que la seule réponse décisive que Nietzsche donne à cette totale entreprise de démoralisation qu’est le nihi-lisme, ou destruction absolue de toutes valeurs (cf L’AnteChrist, Généalogie de la Morale) est la revendication du seul acte qui puisse être absolument digne d’un éternel retour, et qui consiste non pas à jouir (quoi qu’on puisse en jouir), mais à créer, acte par lequel l’homme découvre son devenir surhomme, mais aussi le fait qu’il demeure humain, trop humain.

    Je vous prie d’excuser cette digression qui s’éloigne de votre article. J’ai juste essayé de rappeler en quel-ques mots et le plus simplement possible les grandes lignes d’une philosophie bien trop souvent complexifiée à outrance.

    Commentaire par stroumph le 4 février 2004 à 18h07
  2. Cher maxou,
    Juste une question qui m’interpelle.
    Comment se passe l’election d’un rédacteur???
    Un comité d’éthique hédoniste? conforme à la pensée du front???

    Commentaire par F S le 11 avril 2004 à 13h21
  3. Que devient le front hédoniste du salut ? Entre l’éjaculation féminine, Thierry Ardisson
    et les costards à Sarkozy, on avait de quoi papoter autour du poulet dominical - avec
    ou sans messe au préalable, bien sûr.

    Commentaire par un anonyme le 20 mai 2006 à 17h40
  4. bon et bien si j’ai bien compris il n’y a pas grand chose qui existe?!……je crois en tout cas qu’il faut croire pour aimer sinon pas de fondation et comment tenir debout sans fondation? j’ai comme l’impression que votre mouvement est un peu comme les anarchistes….et puisque Dieu n’existe pas pourquoi en parlez-vous?….et puis….j’ai pas l’impression aussi que votre avis concerne beaucoup de monde….et tant mieux car je ne donne pas cher de la jeunesse…..mais ma parole je suis scandalisée quand même d’une telle masturbation d’esprit…et puis j’en ris!…

    Commentaire par un anonyme le 17 septembre 2008 à 9h28

Commentez cet article

Les champs d'identité sont facultatifs; il est plus classieux de signer.

Pour nous protéger des "spammers" (courriels de pub intempestifs), ce site masque les emails. Vous pouvez ajouter, pour être plus tranquille, un préfixe trompeur.
Exemple : niklapub-prénom.nom@bidule.fr


(si vous souhaitez être joint)

(si vous avez un site web)


Encore un truc antispam : tapez dans le champ "clé" suivant, les trois lettres "efh".

  

SQL : 25 requêtes || CPU : 0.054s || motorisé par WordPress